ESS 2020, une stratégie partagée pour l’économie sociale et solidaire

ESS 2020, une stratégie partagée pour l’économie sociale et solidaire

Cette contribution du Comité Régional des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire porte sur « L’ESS, moteur d’une innovation singulière ? » sur la situation spécifique de l’ESS, Associations, Jeunesse et éducation populaire.

La loi Économie Sociale et Solidaire (ESS) du 31 juillet 2014 a investi les Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire de la représentation auprès des pouvoirs publics des intérêts de l’ESS.

En tant qu’adhérent de la CRESS Centre-Val de Loire nous nous inscrivons dans « ESS 2020, une stratégie partagée pour l’économie sociale et solidaire » réalisé par la CRESS Centre-Val de Loire et ses composantes, le Mouvement Associatif Centre notamment. C’est pourquoi notre contribution s’inscrit dans un schéma commun à l’ESS qui prend en considération notre volonté pour le développement de l’ESS en région, pour l’appui à la création, au développement et au maintien des entreprises de l’ESS et pour la promotion de l’ESS par la formation du plus grand nombre à ses principes. Notre contribution reprend un à un ces points déclinés en fonction des spécificités de notre secteur d’activités : Jeunesse et Éducation Populaire.

Notre ambition :
Si le CRAJEP Centre a souhaité apporter sa contribution au nouveau Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation, c’est que les enjeux sont importants pour les réseaux des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire (AJEP) de notre région. En effet, via le précédent Schéma Régional de Développement Économique et Social adopté en 2005, le Conseil Régional avait soutenu le développement des activités dans notre secteur notamment grâce à la promotion un dispositif ambitieux d’aide à l’emploi associatif, au renforcement de la formation des responsables associatifs, et à la mise en œuvre d’une politique jeunesse avec des objectifs ambitieux. Notre ambition, que nous espérons partagée, pour les années à venir, est de conforter les actions, les dispositifs déjà engagés. Il s’agira aussi de faire en sorte que le secteur associatif puisse se structurer et se développer localement

Lire la suite de la contribution du CRAJEP Centre (PDF – 19 pages – 1.07 Mo)

Les commentaires sont clos pour cet article